Des idées qui circulent

    Dossier VUL

    Véhicules Utilitaires Légers - complet

    Les véhicules utilitaires légers :

    • 5,5 millions de véhicules utilitaires légers en France.
    • 77 milliards de kilomètres parcourus par an.
    • 62 % du parc est détenu par des professionnels dont près d’un quart dans le secteur du bâtiment et des travaux publics.
    • 48 % des accidents mortels liés au travail sont des accidents routiers dont 13 % impliquent un VUL.

    C'est quoi un VUL ?

     V éhicule à quatre roues 
     U tilitaire pour le transport de marchandise et/ou de personnes
      L  éger "moins de 3,5 tonnes" (type de véhicule sur la carte grise (CTTE ou N1)

    Les engagements d’un conducteur VUL

    • Je suis responsable de ma conduite
 
    • Je veille au bon état de mon véhicule

    • J’adapte ma conduite à mon environnement

    • Je me concentre sur ma conduite

    • Je préserve mon espace de sécurité

    • J’anticipe les situations

    • Je ne compte pas sur les autres pour éviter le danger

    • J’ai un comportement civique

    • Je fais preuve de courtoisie


     

    Avec la collaboration de :
    Virginie Jaillard

    Jean Marie Rousselet

    Roger Roudaut

    Xavier Dolphin

    Sylvain Baron

    Marcel Gendrot

    Jacques Gonidec

    Ronan Gloaguen

     
    Date de mise en place du projet : Janvier 2016
    Choisir son VUL
     
     a. Préambule
     b. Différentes catégories
     c. Les questions à se poser pour l'achat d'un VUL
     d. Dispositifs d'aide financière
     e. Prise de commande 
    a. Préambule

    Le VUL en détails  :
        •    Le VUL (véhicule utilitaire léger) est un véhicule destiné au transport de marchandises et dont le poids total autorisé en charge n’excède pas 3,5 tonnes ; l’appartenance à cette catégorie est indiquée par la mention « Ctte » sur la carte grise.

        •    Le VUL  se caractérise par une partie arrière destinée au transport de marchandises. Cette partie peut se présenter sous la forme d’un plateau (comme sur les pick-up) ou bien d’un caisson tôlé ou vitré (comme sur les fourgons). 

        •    La séparation physique entre la partie du véhicule dédiée au pilotage et celle dédiée aux marchandises peut exister par construction, ce qui est le cas sur les châssis cabine, comme elle peut être inexistante par construction, ce qui est le cas de certains fourgons.

        •    Un VUL retenu pour un usage professionnel devra être choisi autant pour les caractéristiques de sa partie cabine que pourles capacités de sa zone arrière.

                               
     
         •    Lors de l’usage professionnel d’un VUL, la conduite est un maillon dans une chaîne d’activités liées à l’exercice d’un métier. En effet, il faut charger le VUL, le conduire, ledécharger. A ce triptyque minimal, il faut parfois ajouter l’usage du véhicule comme atelier, vestiaire, cantine ou même bureau. De plus, le véhicule peut aussi être le support de moyens de communication embarqués.
     
        •    L’utilisation d’un VUL présente donc des risques professionnels spécifiques d’atteinte à la santé de son utilisateur, en plus du risque d’accident de la route. Lors du chargement, les salariés sont exposés aux risques de chute de plain-pied ou de hauteur lors d’utilisation de galerie et de chute d’objets. Ils sont confrontés aussi aux risques liés aux manutentions manuelles et à ceux induits par la nature des marchandises transportées (poussières, solvants,…).


        •    Lors de la conduite, d’autres risques apparaissent : l’accident de la route avec un potentiel « sur-dommage » dû au chargement, l’agression physique en cas de tentative de vol de la cargaison, le stress dû à la circulation et aux contraintes horaires et les troubles musculosquelettiques dus à la position de conduite.

        •    Le VUL utilisé dans le cadre professionnel devra être aménagé en vue de prévenir ces risques d’atteinte à la santé et à la sécurité des salariés lors de son usage, à l’arrêt comme en circulation.
    b. Différentes catégories
    Type
    Volume Utile
    Charge Utiles
    Hauteurs/Largeurs Utiles
    Remarques
     1)Fourgonnettes
     
      
    3m3
      Environ
    800Kg
    Hauteur = 1.30m
    Largeur  = 1.20m
    En général une seule longueur disponible
     
    Modèles déjà spécifiques. Les marques proposent des dérivés en voitures particulières appelés « ludospaces ». Ces modèles ont remplacé les « breaks » petit à petit.
     
    Type
    Volume Utile
    Charge Utiles
    Hauteurs/Largeurs Utiles
    Remarques
    2) Petits fourgons

     
    3) Fourgons moyens

     

      
    4m3
     
     
     
     
    9m
    Jusqu'à 900Kg
     
     
     
    Jusqu'à 1400K
    Hauteur = 1.40m
    Largeur  = 1.50m
    Egalement une seule longueur disponible mais déjà plusieurs hauteurs
     
    Hauteur = 1.90m
    Largeur = 1.80m
    Dans cette gamme, les versions sont nombreuses :
    Plusieurs hauteurs et plusieurs longueurs
    Modèles apparus récemment. Gamme en développement rapide en parallèle des monospaces
     
    Modèle au format qui se différencie nettement des voitures légères, mais pas encore des camions : la caisse est autoporteuse : il n’y a pas de châssis.
     
    Type
    Volume Utile
    Charge Utile
    Hauteurs/Largeurs Utiles
    Remarques
    4 ) Grands fourgons

    14m3 limite de validité du permis B sans formation FCOS
    1500Kg
    Hauteur = 2.30m
    Largeur  = 1.80m
    C’est dans ce type de fourgon que l’offre est la plus large : jusqu’à 80 versions différentes :
    3 hauteurs, 3 longueurs.
    Très grand choix de longueurs et de hauteurs. Véhicules souvent transformés et adaptés aux métiers.
    2 conceptions d’architectures : caisse autoporteuse ou châssis -cabine : presque des petits camions
    5) Gros volumes

    20m3 : nécessite une formation FCOS
    Jusqu'à 650Kg
    Hauteur = 2.20m
    Largeur = 2.10m
    Construction sur châssis cabine, proche du poids lourd
    6) Camions bennes

     
    non significatif
    Jusqu'à 950Kg
    Très grand choix de versions également dans ce marché : les possibilités de transformation sont quasi inépuisables
    Leur conception autoriserait un poids total de 5,0 tonnes dans la plupart des cas.
     
    c. Les questions à se poser pour l'achat d'un VUL
     
    Se référer au tableau « Gestion Prévention » de février 2010
    Se référer à la brochure INRS ED 6046 d’avril 2009 « Choisir son véhicule utilitaire léger (VUL) »
    Se référer au guide CARSAT « Guide d’aide au choix d’un VUL » de novembre 2009
    Se référer  à la brochure INRS ED 6114 de  décembre 2011 : « Prévenir le risque de surcharge des véhicules utilitaires légers »
    d. Dispositifs d'aide financière

    Selon l’effectif de votre entreprise et / ou votre activité, une aide financière par la CARSAT Bretagne est possible sur les dispositifs de formation et sur l’achat des équipements de sécurité du véhicule : Projet d’aide financière.
     
    Site de la CARSAT Bretagne.
    Accès direct au dispositif d'aide de la CARSAT 
    e. Prise de commande

    Il est conseillé d’établir un cahier des charges reprenant tous les essentiels au choix du VUL en fonction de son utilisation. Cet écrit servira ensuite de base à la réception du véhicule lors de la livraison et de vérification de la conformité du VUL par rapport à la commande passée.

     
    Exemple de fiche de commande (Véolia).

     
    Exemple de fiche de commande (Groupe Cadiou)

     
    Exemple de fiche de commande (Ville de Quimper)

     
    Document téléchargeable : fiche de commande VUL
    f. Aménagement
     
     
    Lors du choix d’un véhicule, on peut avoir tendance à privilégier le seul coût d’achat. Ainsi la tentation est grande de vouloir faire des économies sur les équipements et les aménagements intérieurs. Or un bon aménagement intérieur est aussi important qu’un bon équipement de sécurité. En effet, l’absence de rangements bien conçus et résistants peut avoir des conséquences graves sur la sécurité du conducteur et des passagers.
    Les raisons pour bien aménager son VUL :
    Améliorer le rangement de son matériel et optimiser la capacité de chargement
    Gagner du temps dans la recherche de ses outils et matériels
    Bénéficier de rangements spécifiques
    Accroître les possibilités d’arrimage pour assurer la stabilité du chargement et pour optimiser le système de retenue des charges en cas de chocs
    Contribuer à l’image de marque de la société

     

    L’aménagement du VUL est une affaire de professionnel ; il doit répondre à des normes spécifiques (voir INRS ED6046). Un aménagement réussi doit être envisagé et conçu en tenant compte :
    Des besoins en outillage permanent
    Des besoins en matériaux courants
    Des besoins en matériels spécifiques
    Des besoins en systèmes d’arrimages

    Le VUL devra donc être choisi pour ses qualités mécaniques et techniques, mais aussi pour sa facilité à être équipé d’aménagements intérieurs adaptés à l’activité professionnelle.

    Une aide financière de la CARSAT est possible sous certaines conditions (cf chapitre 1 de ce dossier « choisir son VUL »).
     

    La cloison de séparation n’est pas un aménagement. Elle doit être prévue lors de la commande du véhicule et garantie par le constructeur.
     
    Les informations de cette page sont en partie issues du guide réalisé par la CARSAT Alsace – Moselle (2009).

    Formation et sensibilisation
     
    a. Formation
    b. Evaluation des risques
    a. Formation
     
    Vous devez sensibiliser et former vos salariés par des formations génériques, en interne ou par des formations réalisées par des centres de formation agréés par GP2R
     
    Pour ce faire, nous vous proposons 3 supports :
     
    Un support de sensibilisation.
     
    Un Quiz VUL interactif vous permettant de valider les connaissances de vos conducteurs.
     
    Une attestation de sensibilisation, au risque routier.
     
    Voir aussi :
                      - Le site GP2R
                      - La synthèse des éléments à posséder dans un VUL.
    b. Evaluation des risques
     
    Guide pour l’évaluation des risques : Brochure INRS ED 986.
    3. Remise du VUL au salarié
    a. Conformité de la livraison
    b. Transmission du VUL au salarié
    a. Conformité de la livraison
     
    Attention aux entreprises possédant des VUL multi-conducteurs.
    Exemple de fiche de livraison du Groupe Cadiou.

          -  Document téléchargeable : Fiche de livraison

     

    b. Transmission du VUL au salarié
     
    Tableau règlementaire des équipements requis.
     
    Exemple de fiche de remise au salarié du Groupe Cadiou.

          -  Document téléchargeable : Fiche de remise au salarié
    Suivi et entretien du VUL
     
    a. Fiches
    a. Fiches
     
    Exemple de fiche de suivi et d’entretien (Véolia).
     
    Exemple de fiche de suivi et d’entretien (Groupe Cadiou).

          -  Document téléchargeable : Fiche de suivi et entretien VUL